Chargement

Utiliser son assurance-vie pour financer de l’immobilier locatif

Posté le : 08/01/2019

Vous voulez acheter un bien immobilier ? Pourquoi ne pas utiliser votre assurance-vie ?
Mais pour ne pas perdre les avantages fiscaux de l’assurance-vie, il est préférable de ne pas clôturer son contrat mais de procéder par le biais des avances. L’avance est donc un prêt consenti par un assureur à un souscripteur en fonction de ses avoirs sur son contrat. Tout comme un prêt, l’avance devra faire l’objet d’un remboursement par le souscripteur à la compagnie d’assurance.
 
L’avance ne met pas fin au contrat, bien au contraire, la valeur de rachat du contrat est inchangée. Elle n’est pas diminuée du montant de l’avance et les fonds investis sur le contrat continuent de se valoriser sur la même base qu’avant l’avance.  L’avance ne modifie pas non plus l’allocation d’actifs : les différents supports continuent de « travailler » et de générer des intérêts (fonds en euros) et des plus ou moins-values (fonds en unités de compte).

Le montant maximum de l’avance autorisé par contrat  varie entre 60 % et 80 % de l’épargne investie selon les compagnies d’assurance. Le délai maximum de remboursement de l’avance est en général de 3 ans maximum et peut être renouvelé d’une à deux fois selon les compagnies d’assurance.

Comment calculer le taux d’intérêt ?

Le taux d’intérêt est fixé chaque année par la compagnie d’assurance. Il dépend soit du taux moyen des emprunts d’Etat, soit du rendement du fonds en euros de l’année précédente et est majoré de 1 à 1,5 %. D’un point de vue juridique, cette opération peut être considérée comme un prêt accordé par l’assureur. Ainsi, les intérêts payés sur cette avance sur assurance vie sont déductibles pour la détermination du revenu foncier net soumis à l’impôt sur le revenu, selon Bercy, à condition que l’opération soit consentie en vue d’acquérir ou d’entretenir un bien immobilier donné en location.

Pour bénéficier de cette déductibilité, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, précise qu’il faut que cette avance « appelle un remboursement à échéance du capital avancé et le paiement d’intérêts à l’organisme créditeur ». En outre, l’avance doit avoir été consentie pour la conservation, l’acquisition, la construction, la réparation ou l’amélioration de l’immeuble donné en location.

Autres articles

Que valent les contrats Associatifs en Assurance-Vie ?

Plusieurs Associations d'épargnants ont souscrit des contrats d'assurance vie au profit de leurs adhérents. A côté de l'AFER, la plus connue d'entre-elles, on peut citer également Gaipare, AGIPI, Fapes et Adif. Mais que valent réellement ces contrats pour les épargnants qui souhaitent y placer leur épargne ?

Lire la suite

Assurance-vie : Changement de clause bénéficiaire sous surveillance

Une personne sous curatelle ne peut pas modifier seule la clause bénéficiaire de son assurance-vie. Le juge veille au grain !

Lire la suite

L’assurance-vie n’entre pas dans la communauté

Le contenu d'un contrat d'assurance-vie épargné par un époux au bénéfice de l'autre, même s'il est alimenté par de l'argent commun, sort de la communauté.

Lire la suite

Assurance-vie : précisions sur la clause bénéficiaire

La clause bénéficiaire du contrat d'assurance-vie peut revêtir différentes formulations.

Lire la suite

Un immeuble de bureaux peut cacher une oeuvre d'art

Quelques mètres carrés d'immobiliers de bureaux ou de commerces valent bien une oeuvre d'art, c'est en tout cas ce que doit penser un particulier, qui en cette fin d'année, étudie les différentes possibilités qui s'offrent à lui pou réduire le montant de son ISF. En effet, comme chacun sait, les oeuvres d'art sont exclues de l'assiette de calcul de l'ISF. Mais il est moins répandu chez les personnes assujetties à l'ISF, que l'immobilier d'entreprise, notamment sous forme de parts de SCPI, peut également permettre d'alléger le montant de son imposition.

Lire la suite

Assurance emprunteur renégociable, le retour !

La renégociation des contrats d'assurance couvrant un prêt immobilier pendant toute la durée de celui-ci est de retour.

Lire la suite