Chargement

La baisse des taux pousse les français vers l’immobilier

Posté le : 27/03/2017

La baisse des taux des produits d’épargne incite presque un Français sur cinq (18%) à investir dans l’immobilier, 13% à épargner sur des placements mieux rémunérés, quitte à ne pas toucher à leur argent pendant quelques années, 6% à moins épargner. C’est un changement d’objectifs, de stratégies, de produits, de durée de détentions qui peuvent avoir leur importance sur les marchés dans les mois à venir. Pour 2017, 22% des Français déclarent compter puiser dans leur épargne pour soutenir leur consommation, un chiffre en hausse de 7 points sur une année, 30% pour les seuls retraités. Le moral des ménages s’améliore, grâce à l’emploi, mais aussi dans un contexte d’attentisme électoral et de remontée des prix, qui favorisent une préférence pour la dépense.

Autres articles

La consommation des ménages diminue

Selon l'INSEE, la consommation des ménages a baissé de 0,8 % au mois de juin, comme en mai et de 0,4 % en juillet.

Lire la suite

Le PEPP, un Perp européen

La Commission européenne vient de présenter une proposition visant à mettre en place un produit d'épargne-retraite individuelle, appelé PEPP. Détails !

Lire la suite

Pouvoir d’achat immobilier, qui a le plus gagné en Europe ?

Partout en Europe, la baisse des taux d’intérêt a amélioré le pouvoir d’achat immobilier des ménages.

Lire la suite

Deux Français sur trois inquiets pour leur retraite

72 % des Français pensent que leur pension de retraite est ou sera insuffisante pour vivre correctement, et, selon une enquête réalisée par le Cercle de l’Épargne, près de la moitié des retraités français le confirment.

Lire la suite

Combien vous faudrait-il en plus pour vivre confortablement ?

Selon le baromètre Cofidis/CSA, les Français estiment avoir besoin de 484 euros de plus par mois pour vivre «confortablement».

Lire la suite

Immobilier : les prix baissent, faut-il s’inquiéter ?

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, les prix des logements anciens en France ont reculé en moyenne de 1% entre juillet et septembre.

Lire la suite